Il y a des jours où je regarde bien devant moi en marchant et il y en a d'autres ou je regarde mes pieds (enfin juste devant) refermant ainsi mon champs visuel, pour plus de ....(je vous laisse finir la phrase si cela vous dit mais au choix, ca pourrait être tranquillité, solitude, réconfort, angoisse...la liste est longue).

Bref, c'était un jour ou je marchais tête baissée, et en la voyant, j'en suis tombé amoureux, elle était toute petite, mais toute colorée, le vert des feuilles, le blanc des pétales, le jaune du coeur, toutes ses teintes allaient très bien ensemble. Elle était coincée entre la bordure et le macadam du trottoir, j'ai pris le temps de la regarder, de la toucher et puis j'ai songé que peut être, dans notre joli monde de fou, j'étais le seul à l'avoir vu (hormis les butineurs qui ont dû la repérer sauf si mosanto et bayer ont croisé leurs chemins mais c'est une autre histoire...). 

11